mercredi 28 avril 2010

ÉPAVE.











" Au beau milieu d'un chagrin d'amour, on tient autant au chagrin qu'à l'amour : si on se console, on a l'impression de perdre l'amour avec, que même l'amour passé nous est dérobé, dénoncé comme une imposture.
Même mes larmes t'aiment.
Il me semble qu'afin d'inhumer mon amour pour toi, il faudrait ensevelir mon coeur avec.
J'essaie de t'oublier, mais alors je m'oublie avec toi. Il ne reste plus de moi qu'une statue de sel, et j'ai peur du noir à la nuit tombée, j'ai peur de fermer l'oeil et de te croiser dans un coin sombre. Je me tourne dans les draps et le couteau se retourne dans la plaie qui s'est ouverte avec toi. "

Alizé Meurisse.

1 commentaire:

rossovelvet a dit…

Un mot qui veut tout dire....
Il faut absolument que j'aille voir a single man au fait !